Jeunes en service civique

Rejoignez-nous

Faites comme Sandra Da Costa qui a rejoint, dans le cadre de l’Engagement Service Civique, l’équipe salariée de l’Association Epireuil sur le pôle Animation sur la saison 2020/2021.

E si vous souhaitez à votre tour renforcer l’équipe, n’hésitez pas à prendre connaissance de l’exemple de mission ici et à nous contacter :

  • par téléphone au 02 32 50 57 98
  • par mail à l’adresse association.epireuil@orange.fr
Sandra Da Costa - Engagement Service Civique 2020/2021 - Devant l'Association Epireuil, épicerie sociale et solidaire de Val de Reuil

Interview de Sandra Da Costa, Ambassadrice Manger Bouger

Rencontre avec Sandra Da Costa, ambassadrice Manger Bouger chez Epireuil dans le cadre d’un Engagement Service Civique.

Son parcours

Rien ne prédestinait cette jeune femme de 21 ans à rejoindre une épicerie solidaire. Étudiante en Génie Chimique et Génie des procédés, la vie la destinait davantage à un poste d’ingénieur.e.

Seulement, bien que le domaine l’intéresse alors, l’environnement ne lui convient plus et elle n’ira donc pas au bout de sa deuxième année d’étude.

Elle s’était déjà intéressée au Service Civique. Le système, qui s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap, lui plaisait. En effet, il permet à la fois de découvrir des secteurs et compétences correspondantes à son rythme, de réaliser des missions en autonomie et d’apprendre par soi-même, ce qui convenait tout à fait à sa nature curieuse.

Sandra aurait souhaité intégrer le secteur de la culture. En fait, elle n’avait pas pensé à l’associatif à cause d’a priori. Elle craignait d’y trouver un milieu déshumanisé, en décalage avec sa mission sociale première.

En fait, c’est l’association Epireuil qui va la faire changer d’avis.

L'épicerie sociale et solidaire Epireuil

C’est par le biais de Pôle Emploi que Sandra a pris connaissance d’une annonce de Service Civique. Les missions décrites dans l’offre lui paraissant un peu vagues, elle va prendre le temps de se renseigner sur l’association. Et ce qu’elle y découvre lui plaît : des démarches santé pour le mieux-vivre ou le mieux-manger, des informations nutritionnelles (ex : alimentation en fonction des saisons, recettes)…

“ Il est primordial, dans certaines situations, de prendre soin de ce sur quoi on a encore le contrôle.” 

Son rôle chez Epireuil

C’est un rôle d’Ambassadrice Manger Bouger qui lui a été confié. 

Cela se traduit notamment par différents événements à destination des bénéficiaires de l’association.

Les ateliers existants

Ainsi, des ateliers cuisine sont proposés sous forme ludique. Habituellement, cette activité est réalisée au sein de l’association mais, avec la pandémie Covid, il a fallu s’organiser différemment pour proposer une continuité. De ce fait, les recettes sont désormais présentées via des vidéos postées sur la page Facebook d’Epireuil. L’idée de ces ateliers est de pousser les adhérents à mieux faire sans chercher la perfection et de prendre le temps de se cuisiner quelque chose.

Par ailleurs, d’autres activités sont offertes, alliant le concept Manger Bouger à d’autres objectifs d’Epireuil comme la lutte contre le gaspillage, le tri des déchets ou la parentalité. C’est ainsi qu’est né le Défi Familles, visant à limiter les déchets alimentaires en revalorisant, par exemple, la nourriture dans son intégralité. Une recette de soufflé, intégrant des queues de brocolis, a ainsi été présentée.  Et ce défi ne s’arrête pas là. En effet, les familles qui se sont portées volontaires devront peser leurs déchets alimentaires pendant 2 semaines. Puis les 4 mois suivants, des astuces sont communiquées et des échanges proposés pour un véritable accompagnement. Objectifs : prise de conscience et action ciblée. Aujourd’hui, il leur était proposé de participer à une Promenade Déchets qui consiste à ramasser les déchets laissés dans la nature par les autres. L’objectif de cette sortie conviviale, outre la sensibilisation écologique évidente, était de créer du lien et un début de cohésion entre les familles volontaires.

Enfin, des ateliers parentalité, plus faciles à mettre en place en cette période grâce à l’utilisation de kits, ont été organisés par l’association.

Les projets

Dans le cadre d’une réponse à l’appel à projets santé organisé par l’ARS (Agence Régionale de la Santé), des animations ont été engagées :

  • des ateliers Nutrition Santé animés par Anne
  • un projet de découverte des associations sportives au travers de journées d’essai et, pourquoi pas, de conseils pour démarrer un sport.
  • de la sophrologie par Camille
  • des marches proposées par Julie et Anne
  • la venue d’une socio-esthéticienne
  • des sensibilisations courtes sur des thèmes précis (ex : sucres cachés).

De même, le jardin d’Epireuil, délaissé à cause du confinement et de la météo, devrait de nouveau accueillir les bénéficiaires. Le programme Manger Bouger prend ici tout son sens. Tout d’abord, sans être sportif, jardiner reste une activité physique. Et ensuite, il y a un lien évident avec l’alimentation. En effet, le jardin sera un moyen de découvrir certains aliments, leur origine, leur culture. De plus, l’activité sera axée Parentalité, une véritable demande des bénéficiaires.

Un succès lié au type d’activités

Certaines animations sont plus populaires que d’autres. 

Ainsi, Sandra a noté que celles réalisées sur le temps d’attente les jours de distribution (ex : tri des déchets, sucres cachés) dépendaient vraiment de l’intérêt individuel. Elles ont, en outre, un impact limité en termes d’engagement.

Par contre, les animations Parentalité, ouvertes aux familles, rencontrent un succès incontestable. De même, les recettes de cuisine ont reçu des retours positifs bien que cela reste plus compliqué à distance. En effet, le lien social n’est pas le même.

Conseils pour bien manger et mieux bouger

Voici quelques conseils prodigués par Sandra :

  • Essayer de découvrir de nouvelles choses
  • Ne pas culpabiliser si on n’y arrive pas
  • Y aller à son rythme, une petite action pouvant engager de grands changements
  • Savoir être satisfait de ses avancées, se féliciter
  • Prendre conscience de l’aspect essentiel de sa propre santé

“La santé sait être reconnaissante de tous les petits gestes en sa faveur.”

Propos recueillis le 25/02/21 par Sophie Blanchard Willocquet

tempus fringilla elit. nec ut libero mattis